FLASH INFO

LEMONITEUR.fr

14 mars 2013

  • Détecteurs de fumée (DAAF) : où, quand, quoi et comment ?

    À compter du 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d’au moins un DAAF normalisé. Un arrêté du 5 février 2013 précise les exigences techniques auxquelles doivent répondre ces détecteurs...

  • En savoir plus

1 sur 17 Suivant





Vous êtes ici : Accueil > DAAF > C'est quoi un DAAF ?

c'est quoi un daaf ?

histoire du détecteur de fumée DAAF

Le premier DAAF a usage domestique a été inventé et commercialisé aux Etats-Unis en 1964 par la Sté BRK (du nom des créateurs: Burke (B), Roberts (R) et Kimberline) bien que le mode de fonctionnement était connu depuis les années 40.


Les Etats-Unis, l'Angleterre, la Norvège, la Finlande, le Canada, l'Australie furent les premiers à adopter des textes imposant le détecteur de fumée dans les habitations.


La Suède bien que n'ayant pas adoptée de texte de loi bénéficie d'un très fort taux d'équipement.


Enfin la France très en retard a fini par voter plusieurs textes fixant au 08 Mars 2015 l'obligation pour chaque foyer d'avoir au moins un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée. Il ne fait aucun doute que cette mesure va permettre une diminution importante du nombre de victimes d'incendies domestiques.


A quoi sert un détecteur de fumée DAAF ?

70% des décès dûs aux incendies domestiques surviennent la nuit. Faute d'avertissement le feu et les fumées toxiques qui se dégagent surprennent les personnes dans leur sommeil et si elles se réveillent il est malheureusement bien souvent trop tard pour s'échapper.


L'intérêt du Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) est qu'il va se comporter comme un "chien de garde" capable, d'une part de détecter rapidement la présence de la moindre fumée et d'autre part d'avertir grâce à sa sirène les occupants et leur permettre de quitter les lieux.


Enfin même si l'intérêt principal du DAAF se trouve la nuit il ne faut pas négliger son action en journée. Il va être un précieux renfort à la vigilance naturelle des occupants, par exemple sur une grande surface les personnes peuvent se trouver éloignées d'un début d'incendie mais seront averties grâce au détecteur de fumée.



Définition

Un "DAAF ou Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée" est avant tout un "détecteur de fumée" auquel a été ajouté une sirène et tout cela dans le même boîtier.


Tout au long de ce site, le terme "détecteur de fumée" sera alternativement employé avec les termes "DAAF" ou "Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée", mais quelque soit le terme employé il s'agira toujours du même objet ayant la même fonction (détecter la fumée et déclencher une sirène).


Présentation

Un DAAF se présente sous la forme d'un petit boîtier généralement cylindrique dans lequel on trouve:


  •    Un emplacement pour mettre la pile (alimentation par pile obligatoire, celle-ci doit est fournie pour les détecteurs certifiés NF).
  •    Une partie détection des fumées (invisible de l'extérieure).
  •    Une partie alarme (sirène).
  •    Un bouton test permettant de vérifier le bon fonctionnement du circuit électronique, de la pile, et du signal d'alarme.
  •    En option sur certains modèles une protection anti-insecte (ceux-ci peuvent déclencher des alarmes intempestives).
  •    En option aussi, un bouton pause permettant de désactiver l'alarme en cas de déclenchement intempestif, le détecteur se réinitialise généralement au bout de 10 mn.
  • Illustration contenu boite DAAF
  • Illustration de 2 modèles différents de DAAF
Contenu boite DAAF
DAAF

Comment fonctionne un détecteur de fumée DAAF ?

Voyons maintenant comment fonctionne un détecteur de fumée, pour rappel celui-ci est constitué d'une partie détection des fumées reliée à une partie alarme (sirène).

la partie détection est aujourd'hui obligatoirement une détection optique, la détection ionique étant interdite car contenant des éléments radioactifs
.


le fonctionnement d'un détecteur de fumée optique repose sur ce que l'on appel l"effet THYNDALL", en fait notre détecteur de fumée est composé d'une chambre optique (chambre noire), d'une diode envoyant un rayon lumineux, d'une cellule réceptrice sensible à la lumière et d'un écran situé entre la diode et la cellule réceptrice.


En l'absence de fumée aucun rayon lumineux n'atteint la cellule réceptrice par contre dés que de la fumée pénètre dans la chambre optique les particules qui la constituent réfléchissent des rayons de lumière en traversant le faisceau lumineux émis par la diode, ces rayons atteignent la cellule réceptrice qui analyse la quantité de lumière reçue et au delà d'un certain seuil envoie un signal de déclenchement à l'alarme.


  • Aucune fumée
  • Présence de fumée
détecteur de fumée sans fumée
détecteur de fumée avec fumée


Autres types de Détecteurs de fumée

Le DAAF n'est pas toujours la solution la plus adaptée, notamment pour les grandes surfaces et pour les personnes malentendantes, d'autres systèmes existent.


DAAF interconnectables par radio

La loi demande au moins un détecteur de fumée par logement mais comme nous le verrons dans le chapitre installation il est recommander dans les habitations supérieures à 80 m2 d'installer plusieurs DAAF, aussi dans ce cas la solution des DAAF interconnectables par radio peut-être envisagée.


L'avantage sur une grande surface d'une installation de DAAF interconnectables par radio est de permettre que le déclenchement d'une alarme sur un détecteur envoi simultanément l'alarme à tous les autres détecteurs.


Ainsi quelque soit l'endroit ou se trouve la personne et quelque soit l'endroit du début de l'incendie celle ci est avertie très rapidement.


Les centrales d'alarmes incendie

Toujours pour les grandes surfaces Il existe aussi des détecteurs de fumée pouvant êtres raccordés à une centrale d'alarme intrusion et/ou incendie, cela permet d'assurer à la fois la sécurité incendie et la sécurité physique d'une habitation.


Dans ce cas il vaut mieux privilégier l'achat d'une centrale chez un spécialiste de l'alarme maison, ils proposent généralement des produits évolutifs (majoritairement sans fil) et répondant aux normes et réglementations en vigueur.


Ces centrales équipées d'un transmetteur téléphonique intégré, permettent d'appeler différents numéros de téléphone. Elles peuvent gérer plusieurs dizaines de points (détecteurs de mouvement, d'ouverture, de fumée, etc...). Enfin certains modèles comportant une caméra WIFI rotative permettent de recevoir des images de son habitation depuis un ordinateur ou un téléphone portable type Iphone ou Android.


Alarmes pour personnes malentendantes

Un DAAF par définition n'est d'aucune aide pour les personnes malentendantes, néanmoins elles peuvent disposer aujourd'hui d'installation leur permettant d'êtres averties en cas de début d'incendies.

Ces installations comportent des détecteurs de fumée qui vont déclencher, soit des alarmes visuelles type flash lumineux soit des alarmes vibrantes tel que des coussins vibrants pour la nuit, voir les deux types d'alarmes combinées.


Système d'alerte incendie pour les sourds et malentendants


Système d'alarme Radio conçu pour avertir les sourds et malentendants dès réception d'un signal d'alarme envoyé par le détecteur de fumée en réseau EI3105RF...


Fiche complète