Détecteur de fumée

Un DAAF plus communément appelé détecteur de fumée, indispensable pour protéger sa famille, sera obligatoire dans toutes les maisons et appartements au 08 mars 2015, tous ce qu'il faut savoir se trouve ici...

  • Détecteur Avertisseur Autonome de fumée sur facebook
  • Détecteur Avertisseur Autonome de fumée sur Twitter
  • 16

FLASH INFO

LEMONITEUR.fr

14 mars 2013

  • Détecteurs de fumée : où, quand, quoi et comment ?

    À compter du 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée normalisé. Un arrêté du 5 février 2013 précise les exigences techniques auxquelles doivent répondre ces détecteurs...

  • En savoir plus

1 sur 17 Suivant




Vous êtes ici : Accueil 

guide pratique sur les daaf

Généralités

Un détecteur de fumée "DAAF" (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) est un appareil de Détection Incendie (DI).


Il est capable de détecter la présence de fumée et en même temps déclencher une sirène suffisamment puissante pour alerter ou réveiller les occupants d'une habitation (maison - appartement), afin qu'ils se mettent à l'abri du feu.


Inventés et commercialisés aux Etats-Unis dans les années 60 les Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF) à usage domestique se développèrent ensuite en Angleterre, Norvège, Finlande, Canada et Australie car se furent les premiers pays à adopter des textes imposant le détecteur de fumée dans les habitations.


Sous l'impulsion des députés Pierre MORANGE et Damien MESLOT, la France très en retard et après pas mal d'hésitations s'est enfin dotée d'une loi sur les détecteurs de fumée en mars 2010, complétée par son décret d'application en janvier 2011 et l'arrêté du 05 février 2013.

Les points essentiels
  •    8 Mars 2015, tous les logements devront êtres équipés d'au moins un détecteur de fumée DAAF normalisé cependant...

    Pour les surfaces supérieures à 60 m2 et/ou comportant plusieurs niveaux nous préconisons la pose de deux détecteurs de fumée voir plus si nécessaire.

  •    L'achat du détecteur de fumée reviens au PROPRIETAIRE du logement, (initialement prévu à la charge de l'occupant puis modifié par la loi ALUR)
  •    Un DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) est un détecteur de fumée dans lequel a été rajouté une sirène.
  •    Avant tout achat vérifiez que le produit comporte le logo CE (obligatoire) attestant la conformité de celui-ci à la norme EN 14604.
  •    Il est néanmoins conseillé de choisir un détecteur de fumée ayant en plus le logo NF, véritable gage de conformité à la norme EN 14604 (Liste DAAF certifiés NF).
  •    Le prix d'un détecteur de fumée NF se situe autour de 20 euros, les écarts sont principalement justifiés par la pile (alcaline ou lithium), la présence ou pas d'une grille anti-insecte et d'un bouton pause.
  •    Envoyer à son assureur une attestation d'installation,
    Le modèle d'attestation est ainsi rédigé :

    « Je soussigné ................... (nom, prénom de l'assuré), détenteur du contrat no ................... (numéro du contrat de l'assuré) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au ................ (adresse de l'assuré) conforme à la norme NF EN 14604. »

    joindre si-besoin la facture de l'achat . Une réduction des primes d'assurance est prévu par la loi.
  •    Installez votre détecteur de fumée en position centrale du logement et au plus près des chambres, évitez la salle de bain et la cuisine (en savoir plus).
  •    Enfin, faites un test mensuel pour vérifier l'état du détecteur de fumée et surtout des piles.

Terminologie - Définition

Dans le langage commun tout le monde parle de détecteur de fumée or il ne faut pas confondre avec Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF):


  •    Un "détecteur de fumée" ne fait que détecter la présence de fumée et sans équipement complémentaire il ne sert à rien pour le problème qui nous préoccupe, c'est à dire nous alerter via un signal sonore d'un début d'incendie.
  •    Un "DAAF ou Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée" est d'abord un "détecteur de fumée" mais complété par une sirène et tout cela dans le même boîtier, la différence est importante.

Tout au long de ce site, le terme "détecteur de fumée" sera alternativement employé avec les termes "DAAF" ou "Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée", mais quelque soit le terme employé il s'agira toujours du même objet ayant la même fonction (détecter les fumées et déclencher une sirène).

Retour haut de page

Présentation d'un DAAF

détecteur de fumée

Un détecteur de fumée (DAAF) se présente sous la forme d'un petit boîtier généralement cylindrique composé:

- d'un emplacement pour mettre la pile (alimentation par pile obligatoire, celle-ci doit est founie pour les détecteurs certifiés NF).

- d'une partie détection des fumées (invisible de l'extérieure).

- d'une partie alarme (sirène)

Dans sa boite de livraison vous devez trouver (obligatoire pour les détecteurs de fumée certifiés NF):


  •    Des vis de fixation.
  •    Un mode d'emploi.
  •    Des piles (les piles alcalines ont une durée de vie en générale de 1 à 2 ans, les piles lithium ont une durée de vie de l'ordre de 5 à 10 ans)

A quoi sert un DAAF ?

C'est un moyen de prévention incendie, l'intérêt du Détecteur de Fumée est qu'il va se comporter comme un "chien de garde" capable, d'une part de détecter la présence de la moindre fumée et d'autre part attirer notre attention voir nous réveiller grâce à sa sirène incorporée.


De part sa rapidité de détection des fumées et d'alerte le DAAF permet ainsi aux occupants d'être prévenus à temps pour quitter rapidement les lieux et s'isoler du feu.


En complément du détecteur de fumée, il est aussi important de savoir quoi faire en cas de début d'incendie afin d'éviter la panique et les mauvaises réactions en découlant.


Comment fonctionne un DAAF ?

Le détecteur de fumée est composé d'une chambre optique, d'une diode envoyant un rayon lumineux, d'une cellule réceptrice sensible à la lumière et d'un écran situé entre la diode et la cellule réceptrice.


En l'absence de fumée aucun rayon lumineux n'atteint la cellule réceptrice par contre dés que de la fumée pénètre dans la chambre optique les particules qui la constituent réfléchissent des rayons de lumière en traversant le faisceau lumineux émis par la diode (voir schéma).


Ces rayons atteignent la cellule réceptrice qui analyse la quantité de lumière reçue et au delà d'un certain seuil envoie un signal de déclenchement à l'alarme.

Retour haut de page

Pourquoi une loi sur les DAAF ?

Tout d'abord quelques statistiques sur l'incendie domestique en France permettant de situer le problème et de bien prendre conscience d'une situation dramatique.



  •    260000 sinistres d'incendies d'habitation déclarés aux assurances par an soit un incendie toutes les deux minutes.
  •    10000 victimes recensées.
  •    800 décès.
  •    80% des décès sont dus à l'intoxication par les fumées.
  •    70 % des incendies se déclarent le jour, mais 70 % des décès dus aux incendies surviennent la nuit pendant la période de sommeil faute d'avertissement, ces décès sont dû aux fumées et non aux flammes.

(chiffres moyens constatés chaque année avant la loi MORANGE)


Devant ce constat les députés Pierre MORANGE et Damien MESLOT déposèrent le 28 septembre 2005 une proposition de loi visant à rendre obligatoire la présence d'un détecteur de fumée dans tout logement individuel ou collectif, neuf ou ancien afin de garantir une détection précoce des incendies.

D'autres pays, qui les ont rendu obligatoires et pour lesquels le taux d'équipement étant supérieur à 90 %, ont connu une baisse de 50 % du nombre de décès dans les incendies d'habitation et du nombre d'incendies nécessitant l'intervention des pompiers.


Il aura fallu attendre 5 ans entre le dépôt du projet de loi et sa promulgation (loi MORANGE).


La réglementation est aujourd'hui composée de trois textes:


  •    La Loi du 9 mars 2010 (loi MORANGE)
  •    Le Décret du 10 janvier 2011
  •    l'arrêté du 5 février 2013

La loi Alur (dernier texte sorti) redéfini et reprécise les conditions d'achat et d'entretien du détecteur de fumée (modification des articles 2 et 3 de la loi du 9 mars 2010 - Art.L. 129-8 et Art.L. 122-9 du Code de la construction et de l'habitation et du Code des assurances)


  •    Loi Alur du 14 mars 2014

Les principaux points de ces trois textes et de la Loi Alur

ouvrirfermer

SOURCES :Code de la construction et de l'habitation et Code des assurances

  • PARTIE LOI


    Art.L. 129-8. Modifié par la Loi ALUR - Le propriétaire d'un logement, installe dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé et s'assure, si le logement est mis en location, de son bon fonctionnement lors de l'établissement de l'état des lieux mentionné à l'article 3-2 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986.

    L'occupant d'un logement, qu'il soit locataire ou propriétaire veille à l'entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif et assure son renouvellement, si nécessaire, tant qu'il occupe le logement.

    Cette obligation incombe au propriétaire non occupant dans des conditions définies par décret en Conseil d'Etat, notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées.

    Ce décret fixe également les mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d'incendie.

    L'occupant du logement notifie cette installation à l'assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d'incendie.

    Art.L. 129-9. - Un décret en Conseil d'État définit les modalités d'application de l'article L. 129-8, notamment les caractéristiques techniques du détecteur de fumée normalisé et les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement.

    Art. L. 122-9. Modifié par la Loi ALUR - L'assureur peut prévoir une minoration de la prime ou de la cotisation prévue par la police d'assurance garantissant les dommages incendie lorsqu'il est établi qu'il est satisfait aux obligations prévues aux articles L. 129-8 et L. 129-9 du code de la construction et de l'habitation.

  • PARTIE DECRET


    Art.R. 129-12. - Chaque logement, qu'il se situe dans une habitation individuelle ou dans une habitation collective, doit est équipé d'au moins un détecteur de fumée normalisé avant le 08 mars 2015.

    Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l'alimentation électrique du logement, sous réserve dans ce cas qu'il soit équipé d'une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique.

    Le détecteur de fumée doit :

    ― détecter les fumées émises dès le début d'un incendie

    ― émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie dans le seul logement où la détection a eu lieu.

    "Un arrêté conjoint des ministres chargés de la construction et de la sécurité civile fixe les modalités d'application du présent article." (arrêté ci-dessous)


    Art.R. 129-13. - La responsabilité de l'installation et de l'entretien du détecteur de fumée normalisé visé au R. 129-12 incombe à l'occupant du logement.

    Cependant, elle incombe :

    - au propriétaire pour les logements à caractère saisonnier, les logements-foyers visés au R. 351-55 dont la gestion est assurée par le propriétaire ou par un organisme autres que ceux mentionnés à l'article L. 365-4, les résidences hôtelières à vocation sociale, les logements attribués ou loués en raison de l'exercice d'une fonction ou d'un emploi et les locations meublées.

    - aux organismes agréés mentionnés à l'article L. 365-4 exerçant les activités d'intermédiation locative et de gestion locative sociale pour les logements-foyers et logements familiaux gérés par ces organismes.

    Art.R. 129-14. - Dans les parties communes des immeubles à usage d'habitation, les propriétaires mettent en œuvre des mesures de sécurité contre l'incendie. Ces mesures indiquent les consignes à respecter en cas d'incendie et visent également à éviter la propagation du feu des locaux à risques vers les circulations et dégagements.

    "Un arrêté conjoint des ministres en charge de la construction et de la sécurité civile fixe les modalités d'application du présent article." (arrêté ci-dessous, annexe 1)

    Art.R. 129-15. - La notification prévue au troisième alinéa du L. 129-8 se fait par la remise d'une attestation à l'assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d'incendie par l'occupant ou, dans les cas prévus aux deuxième et troisième alinéas de l'article R. 129-13, le propriétaire ou l'organisme agréé mentionné à l'article L. 365-4 exerçant les activités d'intermédiation locative et de gestion locative sociale.

    "Un arrêté conjoint des ministres en charge de la construction, de l'économie et de la sécurité civile précise les informations devant figurer dans cette attestation." (arrêté ci-dessous, annexe 2)

  • PARTIE ARRETE


    Art.1 − Dans les parties privatives des bâtiments d'habitation, au moins un détecteur de fumée normalisé est installé dans chaque logement, de préférence dans la circulation ou dégagement desservant les chambres. Le détecteur est fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur...

    Art.2 − Le détecteur de fumée doit :

    – comporter un indicateur de mise sous tension ;
    – être alimenté par piles, batteries incorporées ou sur secteur ; dans le cas où la batterie est remplaçable par l'utilisateur, sa durée minimale de fonctionnement est de un an ;
    – comporter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d'une source d'alimentation, indiquant l'absence de batteries ou piles ;
    – émettre un signal d'alarme d'un niveau sonore d'au moins 85 dB(A) à 3 mètres ;
    – émettre un signal de défaut sonore, différent de la tonalité de l'alarme, signalant la perte de capacité d'alimentation du détecteur ;
    ........

    Art.3− En application de l'article R. 1333-2 du code de la santé publique, les détecteurs utilisant l'ionisation sont interdits.

    Art.4− Les détecteurs de fumée sont munis du marquage CE conformément à l'arrêté du 24 avril 2006 portant application à certains systèmes fixes de lutte contre l'incendie du décret no 92-647 du 8 juillet 1992 modifié concernant l'aptitude à l'usage des produits de construction....

    Art.5− Dans les parties communes des bâtiments d'habitation....

    Art.6− Il est interdit d'installer des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d'habitation.

    Art.7− Pour les immeubles collectifs d'habitation dont la demande de permis de construire ou de prorogation de permis de construire a été déposée avant le 5 mars 1987, les plans des sous-sols et du rez-dechaussée ainsi que les consignes à respecter en cas d'incendie conformes au modèle fixé par l'annexe 1 sont affichés dans les halls d'entrée, près des accès aux escaliers et aux ascenseurs.

    Art.8− L'attestation visée à l'article R. 129-15 du code de la construction et de l'habitation est conforme au modèle fixé par l'annexe 2 du présent arrêté. Elle n'a qu'une valeur déclarative pour l'assureur.

    Annexe 1


    Consignes de sécurité en cas d'incendie...

    Annexe 2 (Attestation à remettre à son assureur)


    Le modèle d'attestation est ainsi rédigé :

    « Je soussigné ................... (nom, prénom de l'assuré), détenteur du contrat no ................... (numéro du contrat de l'assuré) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au ................ (adresse de l'assuré) conforme à la norme NF EN 14604. »


  • PARTIE LOI ALUR


    LOI ALUR : Article 3

    I. - .............................

    1° ...............................

    a) ...............................

    b) ...............................

    2° ...............................

    a) ...............................

    b) ...............................

    II. - ............................

    III. - Pour les logements occupés par un locataire au moment de l'entrée en vigueur de l'article 1er de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation, l'obligation d'installation faite au propriétaire est satisfaite par la fourniture d'un détecteur à son locataire ou, s'il le souhaite, par le remboursement au locataire de l'achat du détecteur.



    Voir les textes complets ...

Art.R. 129-15. du code de la construction et de l'habitation
Art.R. 129-14. du code de la construction et de l'habitation
Art.R. 129-13. du code de la construction et de l'habitation
Art.R. 129-12. du code de la construction et de l'habitation
Art.L. 122-9. du code des assurances
Art.L. 129-9. du code de la construction et de l'habitation
Art.L. 129-8. du code de la construction et de l'habitation

Malheureusement deux ans après la sortie du décret et un mois après la sortie de l'arrêté, l'incendie d'habitation continue de faire des victimes, la France tarde à s'équiper.


Le week-end de paque 2013 a été particulièrement meurtrier, après les incendies de Saint-Quentin (Aisne) et d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) au cours desquels huit personnes ont trouvé la mort , la ministre du logement, Cécile Duflot, s'est fixé, mardi 2 avril, comme objectif de "diviser par deux le nombre de victimes d'incendies" en France, "en particulier d'incendies domestiques".(lire la suite...)


il faut s'attendre très certainement dans les semaines ou mois qui viennent à une vaste campagne d'information du gouvernement.


Malgré tout depuis la mise en place de ces textes des particuliers se sont déjà équipés et des vies ont été sauvées alors pourquoi attendre le dernier moment ?


Un exemple parmi d'autres:


Le Télégramme.com

03 juillet 2011

  • Dinan. Une famille sauvée de l'incendie par son détecteur de fumée

    Un feu d'origine accidentelle a entièrement ravagé un appartement au premier étage d'un immeuble de la cité Lécuyer, à Dinan, hier matin. Un jeune couple dormait à l'intérieur avec un enfant de trois ans quand le feu s'est déclaré...

  • En savoir plus...

Retour haut de page

Conseils pour bien acheter un DAAF

Comme cela est clairement dit dans la loi du 09 Mars 2010 et dans le décret du 10 Janvier 2011 les détecteurs de fumée doivent être normalisés, c'est à dire respecter les exigences de la norme EN 14604.



Ceci étant dit il n'est pas facile devant l'offre pléthorique de DAAF de savoir quels sont les produits répondant aux exigences de la norme, aussi sans entrer dans les détails voici les points à vérifier:


  •    Le produit doit avoir le marquage CE , ce marquage est obligatoire, il permet la libre circulation des marchandises dans l'espace économique européen et atteste de la conformité à la norme EN 14604 mais il ne représente pas encore une garantie suffisante.
  •    Il est préférable de choisir un détecteur portant le logo NF (gage de conformité à la norme NF EN 14604 garantissant la sécurité et l'efficacité de ces dispositifs), de plus la marque NF impose des spécifications complémentaires pour un produit plus fiable.
  •    Contrôler systématiquement et de façon très simple la liste des DAAF certifiés (pouvant se prévaloir du logo NF) régulièrement mise à jour par l'AFNOR ( un logo peut s'imiter ou se copier).
Logo NF
Logo CE





Quel est l'intérêt (financier) d'un DAAF ?

ouvrirfermer

Au delà du caractère obligatoire imposé par cette nouvelle réglementation ouvrons une parenthèse sur l'aspect financier, essayons de voir si l'achat d'un détecteur de fumée (ou plusieurs) est rentable face au coût d'un incendie.

Rappelons tout d'abord qu'un français sur trois sera victime d'un incendie au cours de son existence, 1 malchance sur 3 c'est loin d'être négligeable et il ne faut surtout pas penser "cela n'arrive qu'aux autres".

Prenons pour l'exemple un appartement de 80 m2 (salon-salle à manger, cuisine, 2 chambre, wc-sdb-buanderie...).

1ère option:

  •    Le logement est équipé de deux détecteurs de fumée certifiés NF avec piles lithium, durée de vie et garantie 5 ans, coût moyen environ 25 euros par détecteur soit au total 50 euros (pas de pile à changer pendant 5 ans, aucun coût supplémentaire), soit au final à peine un euro par mois sachant que la minoration des primes d'assurance incendie va compenser (dans un futur très proche nous l'espérons) tout ou partie de cette dépense.
  •    En cas de début d'incendie en pleine nuit et si les occupants sont présents il peuvent intervenir rapidement, appeler les pompiers, éteindre par eux même le début d'incendie ou confiner celui-ci dans une pièce.
  •    Au final les dégâts peuvent êtres très limités et par là même le coût financier.

2ème option:

  •    Le logement n'est pas équipé de détecteurs de fumée, l'économie réalisée est de 50 euros.
  •    En cas de début d'incendie toujours en pleine nuit, les occupants sont toujours présents, on va supposer qu'ils se réveillent à temps pour se sauver (trop tard pour faire quelque chose), mais l'appartement est complètement détruit, le feu a aussi pu se propager à d'autres appartements...
  •    Cette fois le coût financier va être de plusieurs dizaines voir centaines de milliers d'euros.

La conclusion s'impose d'elle même, nous avons tout intérêt à installer un détecteur de fumée car même si les assurances sont la pour rembourser les dégâts, cela prend du temps et on ne retrouve jamais totalement ce que l'on avait auparavant. Enfin certaines choses sont irremplaçables, souvenirs, photos, cadeaux de famille...



Le prix d'un DAAF

ouvrirfermer

Les prix d'un détecteur de fumée sont compris environ entre 5€ et 30€ voire plus, plusieurs critères peuvent expliquer ces écarts, néanmoins sur ce sujet la logique n'est pas toujours au rendez-vous.

  •    Un détecteur de fumée certifié conforme NF DAAF (norme NF DAAF EN 14604) est normalement plus cher que celui qui ne l'est pas, mais c'est un gage de qualité qui vaut bien quelques euros de plus si cela nous sauve la vie.
  •    Une garantie constructeur de deux, cinq ou dix ans, il est facile de comprendre qu'une garantie de dix ans cela se paye (actuellement peu de détecteurs de fumée sont garantis 10 ans).
  •    Les piles fournies, alcalines ou lithium, les secondes étant d'un coût plus élevé mais elles durent plus longtemps.
  •    Présence ou pas d'une grille anti-insecte, pour cette option sachez apprécier objectivement votre environnement, l'intérêt est d'éviter les alarmes intempestives déclenchées par des insectes comme les moustiques...
  •    Autres...

- STOP AFFAIRE -
(certifiés NF EN 14604 et CE) Très bon rapport qualité/prix

- Livraison GRATUITE dès 25 EUR d'achats Détails

(Conseil: Eviter les frais de livraison en passant une commande groupée superieure à 25 Euros)

KIDDE 29H-FR

KIDDE 29LD-FR

KIDDE 29HLD-FR


cliquez pour voir les 3 TOP modèles KIDDE
présents sur cette page


Livraison GRATUIT à partir de 25 Euros d'achats
suivant conditions

(Astuce d'achat: se regrouper à plusieurs pour faire une commande supérieure à 25 euros et économiser les frais de livraison)


caractéristiques techniques du KIDDE 29-FR

  • Conforme CE EN 14604 (Logo CE) et certifié NF DAAF
    (Logo NF)
  • Garantie produit : 5 ans
  • Détecteur optique
  • Alarme de 85 Db
  • Notice de montage fournie
  • Vis et chevilles fournies

  • Sécurité anti oubli de la pile
  • Protection anti insectes
  • Bouton test
  • Alerte fin de vie de la pile

  • Pile Alcaline 9V fournie (durée 1 an)
  • (*) Bouton pause : non

Caractéristiques techniques

ouvrirfermer

KIDDE 29H-FR

  • Conforme CE EN 14604 (Logo CE) et certifié NF DAAF (Logo NF)
  • Garantie produit : 5 ans
  • Détecteur optique
  • Alarme de 85 Db
  • Notice de montage fournie
  • Vis et chevilles fournies

  • Sécurité anti oubli de la pile
  • Protection anti insectes
  • Bouton test
  • Alerte fin de vie de la pile

  • Pile alcaline 9V fournie (durée 1 an)
  • (*) Bouton pause : oui

KIDDE 29LD-FR

  • Idem 29-FR et 29H-FR


  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................

  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................

  • Pile Lithium 9V fournie (durée 5 ans)
  • (*) Bouton pause : non

KIDDE 29HLD-FR

  • Idem 29-FR et 29H-FR


  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................

  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................
  • ...............................

  • Pile Lithium 9V fournie (durée 5 ans)
  • (*) Bouton pause : oui

(*) En cas de déclenchement intempestif le bouton pause (Hush®) permet de désactiver la sirène pendant 10 minutes.

KIDDE La référence, ces détecteurs de fumée certifiés NF sont recommandés par le magazine "Que choisir" et "60 millions de consommateurs",
régulièrement classés en 1ère ou 2ème position.


Tout au long de ce site et dans notre boutique, nous recommandons presque exclusivement des produits certifiés NF, d'ailleurs les résultats de la dernière campagne de test effectuée par le magazine "Que choisir" début 2012 renforce nos choix car seuls les détecteurs certifiés NF sont bien classés dans le palmarès.


Enfin dans notre comparatif nous avons établi un classement en indiquant nos préférences en fonction:

- de la notoriété des marques et des résultats aux test publiés par différents organismes.
- du rapport fiabilité/prix.
- fabrication française ou pas.
- ...........

Retour haut de page

Installation - Vérifications - Entretien d'un DAAF

Après avoir bien compris l'intérêt du détecteur de fumée, nous voici en possession de l'objet, se pose alors la question de savoir ou l'installer?




Aucune habitation ne ressemblant à une autre (distribution des pièces, superficie, un ou plusieurs niveaux...) il est pratiquement impossible de définir une solution unique. Néanmoins quelques principes ou règles et un peu de bon sens doivent permettre de faire les bons choix d'implantation pour son ou ses détecteurs de fumée.


Les endroits à privilégier

  •    Au plafond car la fumée étant plus chaude que l'air ambiant elle monte et s'accumule en partie haute de la pièce. 
  •    Au centre du plafond est le meilleur emplacement possible avec la possibilité de se décaler sur les bord sans jamais s'approcher à moins de 60 cm de ceux-ci. 
  •    Il est possible de le placer sur un mur entre 20 et 30 cm du plafond (solution à ne pas privilégier ou systématiser). 
  •    Positionner le détecteur de fumée au plus près de la ou des chambre(s) principale(s).

La loi impose un détecteur de fumée au minimum par habitation quelqu'en soit la superficie et le nombre d'étage.

Cela semble suffisant pour les petites surfaces inférieures à 60 m2 (studio-chambre d'étudiant-appartement ou petites maisons de deux trois pièces sur un seul niveau) mais au delà il est vivement recommandé d'augmenter le nombre de détecteurs de fumée, pour permettre la rapidité de déclenchement de l'alarme.

Schéma et plans d'installation de détecteurs de fumée

ouvrirfermer

Schéma et plans d'implantation et d'installation de détecteurs de fumée

Les endroits à éviter

  •    Salle de bain.
  •    Cuisine.
  •    Garage.
  •    Autres...

Il faut éviter toutes les pièces ou les DAAF peuvent êtres sollicités de façon intempestive par de la vapeur, de l'humidité, des fumées de cuisson...


Entretien - Vérification

  •    Environ tous les mois nettoyer délicatement les fentes latérales (passage de la fumée) à l'aide d'un aspirateur muni d'une brosse, ces orifices ne doivent jamais être obstrués sinon la fumée ne peut pas pénétrer à l'intérieur du détecteur et celui-ci devient inopérant.
  •    Environ tous les mois appuyer sur le bouton "TEST" et se conformer aux prescriptions du fabriquant. 
  •    Une à deux fois par an faire un essai réel à l'aide d'une bombe test aérosol ou éventuellement la fumée d'une bougie que l'on éteint.
  •    Changer la pile tous les ans pour des piles alcaline et tous les 5 ans pour les piles lithium.

Retour haut de page

Forum Détecteur de fumée (DAAF)

16

    La fouine

    envoyé le 2014-03-10 17:01:41

  • Vous êtes sûr d'avoir mis la pile ???? Parce que sans celle-ci vous ne pouvez pas refermer le boîtier, on appel ça "l'anti oubli de la pile".

    michou

    envoyé le 2013-06-05 17:19:04

  • Voilà 2 fois que j'achète un détecteur de fumée, dont le dernier à Castorama, (car le 1er j'ai du le ramener au magasin) Je pensais ce se serait mieux dans une grande enseigne...mais voilà même système, le boitier à refermer ne se referme pas et ne tient pas, une fois installé, je ne sais pas comment faire tenir le couvercle!! J'aimerais savoir si d'autres personnes ont eu le même problème. Merci

    Lucio

    envoyé le 2013-04-08 16:30:44

  • Moi je pense que rien ne sera fait avant mars 2015, vous verrez...

    Soleil13

    envoyé le 2013-04-08 15:21:17

  • Je pense qu'il est trop tôt pour les éventuels réductions des primes d'assurance. L'arrêté du 05 février 2013 n'est paru au JO que le 14/03/13. Il faut sans doute laisser un peu de temps aux assurances pour s'organiser. Peut-être que les choses vont s'accélérer sous la pression de la concurrence et du ministère (vu les derniers incendies meurtriers).

    La fouine

    envoyé le 2013-04-08 15:01:49

  • Bon ça y est l'arrêté est sorti c'est maintenant aux assureurs d'assurer. On va bien voir si les réductions de prime prévues par la loi sont au RDV... Pour le moment je ne vois rien nul part.

    Pascal

    envoyé le 2012-10-21 21:32:49

  • Pour revenir sur ce fameux arrêté dont tout le monde parle ça pourrait être l'occasion de complèter la loi en imposant des détecteurs de fumée certfiée NF car quand on voit la camelote vendu un peu partout il y a de quoi être inquiet. On voit des détecteurs marqués CE censés respectés la norme EN 14604 et malgrè cela les résultats aux test sont catastrophiques, on trouve même des détecteurs ne comportant pas le marquage CE. Personnellement j'ai acheté sur ce site deux kiddes 29fr, livraison gratuit 3 jours après ...Tranquille....Enfin pour les gens comme moi sensibles à l'écologie la certification NF garantit que le fabriquant adhère à un éco-organisme pour le traitement des déchets électroniques. A bon entendeur salut.

    soleil13

    envoyé le 2012-10-14 16:28:41

  • Ayant travaillé dans l'assurance je souhaite apporter quelque précisions et peut-être rassurer les sceptiques sur leurs inquiétudes concernant une éventuelle entente entre assureurs pour ne pas appliquer de réductions sur les primes d'assurance en cas d'installation de détecteurs de fumée. Pour le calcul d'une prime d'assurance il est fait appel à des Actuaires, ce sont des professionnels spécialistes de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, ils analysent l'impact financier d'un risque et en déduisent les sommes à récolter (nos primes d'assurance) pour être à l'équilibre. Pour revenir à nos détecteurs de fumée, s'ils ne font pas baisser le risque incendie ils vont par contre permettre de sauver des vies, diminuer le nombre de victimes et sans doute limiter les dégats matériels. La conséquence directe c'est moins de dépenses par les compagnies d'assurance pour rembourser les assurés donc forcément une baisse de nos primes (je rappelle que l'assurance est basé sur un principe de solidarité ou tout le monde cotise pour aider quelques uns, victimes d'accidents de la vie en général). Je reste persuadé que la mise en place de réductions des primes va vite devenir un argument commercial, comme ailleurs la concurrence est rude, il suffit qu'un seul commence et tout le monde va suivre, même si le gouvernement tarde à sortir son arrêté. Enfin je suis d'accord avec Jo je ne crois pas du tout à une éventuelle entente entre assureur vu le coté illégal et le nombre d'acteurs présents sur le marché.

    valerie.50

    envoyé le 2012-10-12 18:05:48

  • Pour répondre à franco, la sensibilisation c'est bien et je trouve que le gouvernement n'en fait pas assez, mais si rien n'est fait avant plusieurs mois ( campagne de sensibilisation et incitation financière par la miniration des primes ) on va se retrouver comme avec les éthylotest tout le monde va attendre le dernier moment et ça risque d'être un sacré bazar, j'ai lu ici qu'il y avait 30 millions de foyer à équiper en détecteurs de fumée, en comptant une moyenne de 1.5 détecteur de fumée par logement on arrive à 45 millions, on va froler les cadences infernales dans les usines...

    Jo

    envoyé le 2012-10-11 20:07:56

  • Une entente d'abord c'est complètement illégal et vu le nombre d'assureurs présents sur le marché ce serait quasiment impossible à faire, non mais par contre moi je pense que tous se regarde et se surveille. Le premier à proposer une réduction des primes va entraîner tout les autres, maintenant si Cecile DUFLOT pouvait sortir son arrêté ça permettrai d'accélérer le mouvement. Si la réduction de la prime paye une partie du détecteur de fumée je dis pas non je prends, un peu de préservation de mon petit pouvoir d'achat m'arrangerais bien. Et puis sortir ce fameux arrêté ne couterait rien au gouvernement mais pourrait leur rapporter un peu de popularité, Cécile DUFLOT devrait y penser.

    franco

    envoyé le 2012-10-11 14:03:13

  • Je ne pense que les modalités apparaitront avant encore plusieurs mois. Mais avant tout, est ce si important, pour moi l'essentiel est d'inciter les personnes à se mobiliser - savoir et agir en protégeant leur famille par un geste simple, pour ma part je le fais à chacune des formatiosn que j'anime en sensibilisant

    La fouine

    envoyé le 2012-10-10 13:50:31

  • C'est bien tous les mêmes ces assureurs et à mon avis la minoration soIt disant prévue on en vera jamais la couleur. Sans verser dans le complot permanent je suis convaincu que le lobby des assurances harcèle le ministère et exerce des pressions pour empêcher la sortie de cet arrêté.... De toute façon même si l'arrêté arrive à sortir ils sont encore capable de s'entendre pour ne pas pratiquer de minorations car c'est pas obligatoire, donc tout benef pour eux, moins d'incendie entrainant des deces grace aux détecteurs de fumée + pas de minorations = + de benef, les pigeons c'est qui ???...

    valerie50

    envoyé le 2012-10-06 20:58:56

  • Idem pour moi avec GENERALI, il faudrait que Mme DUFLOT active ses services et sorte son arrêté précisant le contenu de l'attestation à fournir à son assureur. D'autant qu'elle s'était engagée fin mai 2012 (vu ci-dessus) à "prendre les dispositions nécessaires pour mettre en œuvre la loi visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumées dans les lieux d'habitation", cela permettrait aux assureurs de revoir les contrats et les minorations de primes, une incitation financière rien de tel pour motiver les gens à s'équiper.

    belem50

    envoyé le 2012-10-06 20:35:25

  • Tout à fait d'accord avec Fabrice mais mon assureur m'a indiqué être en attente de précisions concernant l'attestation à fournir, est-ce que ce sera une simple déclaration sur l'honneur de l'assuré, faudra t-il faire intervenir un installateur (ce qui m'étonnerais car ça risque d'être cher et par ces temps de crise), quels indications devrons figurer sur cette déclaration??? Pour le moment c'est le flou total et de toute façon aucune minoration de prime en vue tant que les modalitées de l'attestation à fournir ne seront pas clairement établis.

    cricri02

    envoyé le 2012-10-06 15:26:49

  • les assureurs n'ont pas l'air préssé de mettre en plce une procédure concernant ces détecteurs mais soyez sur qu'en cas de sinistre,ils ne manqueront pas de vous demander toutes les preuves possibles concernant le fait que vous étiez bien équipé de ce ou ces détecteurs.Surtout comme les documents importants ou les photos de vos biens,mettes cette facture a l'abri ailleur que chez vous, car la petite facturette ne fera pas long feu soumis a un incendie ou aux eaux d'extinction...

    Fabrice

    envoyé le 2012-10-03 11:20:21

  • Bien que parfois contraignante, cette mesure peut permettre de nous sauver la vie. C'est pourquoi il est conseillé de l'appliquer au plus vite. De plus, une fois votre dispositif DAAF installé, il vous faudra transmettre à votre assureur une attestation afin de pourvoir bénéficier d'une réduction (dans le meilleur des cas) du montant de votre prime d'assurance logement. L'attestation délivrée par l'installateur prouvera la possession de ce détecteur de fumée, ce qui vous permettra d'obtenir une minoration de la prime d’assurance correspondant aux risques incendie du logement. Cette simple démarche pourra vous éviter la franchise de 5000 € applicable en cas d’incendie se déclarant dans un appartement non équipé de détecteur de fumée ou bien dont la déclaration d’installation n’aurait pas été transmise à votre assureur et ça c'est les textes mais apres avoir contacte mon assurance ( BNP ) rien n'est prevu pour le moment concernant une quelconque minoration de mon assurance

    La fouine

    envoyé le 2012-09-28 09:26:14

  • Bon si j'ai bien compris tout ce que j'ai lu et notamment dans la rubrique "les principaux points de ces 2 textes" il manque encore 3 arrêtes pour terminer le boulot dont celui devant préciser ce qui doit figurer dans l'attestion à remettre à son assureur. Par curiosité je viens d'appeler le mien d'assureur (axa pour ne pas le nommer) et il m'a confirmé qu'il était encore trop tôt, pas d'attestation en vue pas de réduction de prime etc... J'aimerais bien savoir chez les autres assureurs si c'est pareil ???

Signaler un contenu illicite

Pseudo*


Une valeur est requise.30 caractères maxi.

Votre commentaire*


Une valeur est requise.2000 caractères maxi.

Code de sécurité:


Relancer le code.

* Obligatoire



Retour haut de page

 Imprimer 
 Recommander le site 
Les meilleurs marques et modèles de détecteurs de fumée fabrication Française et autres